Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 juin 2010 2 08 /06 /juin /2010 15:17

Un peu d'humour en cuisine....

 

Cette émission s'intitule Des Kiwis et Des Hommes et est filmée à l'étage du Marché Jean-Talon à Montréal. Francis Reddy et Boucar Diouf reçoivent des personnalités publiques et autre invités pour parler bouffe.

Mr Tri est le propriétaire de Tri Express, un restaurant de sushi très réputé de Montréal et mon préféré. Petit, le restaurant vit surtout des milliers de commandes à emporter qui inondent leurs lignes téléphoniques. Ces sushis ne sont pas dans les moins chers mais ils valent chaque dollar dépensé et même plus. Tri Express est sur Laurier, 2 coins de rue à l'ouest de Papineau.

Une chroniqueuse de La Presse gastronomique a commenté l'épisode farfelu de la palourde royale et a cité le snobisme de certains qui déploraient le manque de sérieux des animateurs.... Au contraire, je trouve cela rafraîchissant de voir des gens de bidonner en direct sur un truc comique. La cuisine et la gastronomie ont bien assez de représentants de la gente snob et coincée. Vive les palourdes royales et les animateurs qui n'en peuvent plus!

Repost 0
10 juin 2008 2 10 /06 /juin /2008 17:35
Il est 11h30 à l'instant où j'écris ces lignes et il fait déjà 34°C dehors (à l'ombre). Ils annoncent, avec le facteur humidex, 41° pour cet après-midi. Je vais donc rester à l'intérieur. Toutes les fenêtres sont fermées, ainsi que les rideaux et stores. Je me recroqueville sur moi-même afin de ne pas perdre de fraîcheur. Je n'ai pas d'air climatisé, alors je m'arrange comme je peux avec les ventilateurs sur pied et aux plafonds. Si j'avais une voiture, j'irais chez ma mère qui vit dans un frigo... Les chats passent leurs journées depuis quelques jours dans la cave. C'est qu'il y fait frais. Mais aussi poussiereux, sinon j'y passerais bien la journée aussi!
Alors vous me pardonnerez de ne pas cuisiner. J'ai de la pizza tomate froide au menu. C'est tout. Et un bain frais si besoin.
Bon été à vous!
Repost 0
27 mars 2008 4 27 /03 /mars /2008 15:21
On pourrait croire, à tort, que le Renard ne s'entend pas bien avec le lapin de Pâques. Mais détrompez-vous, il n'en est rien, au contraire! J'aime Pâques. Le renouveau, l'idée de sacrifice pour le bien de l'humanité, le chocolat, les petits lapins et les couleurs pastels. Cette année, on peut oublier le printemps à Pâques, mais bon, il viendra bien en son temps.

Pas de grosse fête, pas d'agenda chargé. Cette année, juste une petite soirée chez les parents suivie d'une autre moins petite soirée chez nous. Un ami qui revient du Laos nous a raconté son voyage. Nous avons mangé le traditionnel jambon-patates pilées-mais en crème. J'ai mis plein de sirop d'érable dessus. Et une tarte au sirop d'érable pour dessert.

Le lendemain, nous retournions l'invitation et l'étendions à quelques amis et famille. Nous étions 8. Contents d'être là. Contents de se voir. L'après-midi a commencé tôt, pour accomoder des invités au rythme de vie différent. Un plateau de fromage, un bon vin (dont je vous parle plus tard) au salon autour de discussions et de farces desquelles tous ont ri de bon coeur. Ensuite, les derniers invités arrivent et on sert la soupe, faite par Vinie. Une soupe au chou rouge et au cumin. Elle me fait penser à celle d'Annie postée ici, mais en plus simple. Certains ont rajouté un peu de crème. C'était délicieux.

P1010207.JPG

Ensuite, une salade de fenouil et orange sanguine. Rafraîchissante, estivale et pleine de saveur. Le secret: une excellente huile d'olive goûteuse. J'aime le camaïeu de couleurs! Et les ingrédients sont crétins de simplicité:fenouil, orange (sanguine ou autre), sel et huile d'olive.

P1010211.JPG

La tradition chez le renard, maintenant, c'est l'agneau. Cela a commencé en Allemagne, à Pâques 2005, alors que je cherchais un jambon. Pas trouvé. La partie que nous utilisons pour le jambon ici est utilisé en Allemagne pour la charcuterie. Alors un jambon fumé avec os.....n'a pas. C'est alors que je me suis tournée vers l'agneau. Je n'avais jamais fait de gigot d'agneau. Mais belle-maman était là pour me guider. C'était excellent. Une tradition est née!

Je l'apprête de la façon suivante: faire des incisions dans le gigot et insérer de l'ail dans les fentes. Couvrir le dessus d'un mélange de moutarde, beurre fondu et herbes de provence. Saupoudrer de paprika, de ciboulette séchée ou autre épice que vous aimez bien. Cuire au four à 325°F, jusqu'à ce que la température interne affiche 45°C(oui, je sais, on est un peu mélangeant, ici, avec nos degrés différents). Sortir du four et envelopper dans du papier aluminium pour 15 minutes. Servir en tranches minces....

P1010203.JPG

Comme accompagnement, j'ai préparé des panais glacés à l'érable. Je croyais avoir  vu la recette sur la toile mais quand est venu le temps de la retrouver, rien! Que des recettes de carottes et panais glacés à l'érable et moutarde. Je ne voulais pas de moutarde. Alors je me suis lancée à l'aveuglette. C'était délicieux! La recette est comme suit:Couper les panais en bâtonnets. Faire fondre du beurre dans une poêle et faire dorer les panais. Ajouter un peu d'eau et couvrir pour quelques minutes afin de permettre aux panais de ramollir. Enlever le couvercle et évaporer l'eau. Ajouter du sirop d'érable et cuire jusqu'à ce que le tout soit glacé (bien couvert). C'était délicieux! Ça ressemblait à des frites. Les gens ont bien aimé ces "frites" et en ont repris à plusieurs reprises!

P1010213.JPG

Pour dessert, maman a fait une bombe alaska. Un gâteau des anges rempli de crème glacée et recouverte de meringue et passé au four! Mais il a visité le four trop longtemps. Il était un peu brulé. Mais ça n'a dérangé personne!

P1010217.JPG

La soirée s'est continuée devant la nouvelle machine espresso. Mon ami qui ne boit que du poison (j'appelle ça de même tellement c'est amer) a adoré mon café. Comme quoi ce qu'il recherche, c'est du goût et qu'il ne le retrouve que dans du café sur-torréfié avec une machine normale. J'étais fière! Il était mon pire critique et il est conquis......héhé!

Nous avons terminé en jouant à un jeu récemment découvert. Le Double 9. Un jeu de dominos allant jusqu'à neuf (mais certaines versions vont jusqu'à 15! Les chiffres ont tous une couleur différente, ce qui fait que même les enfants peuvent jouer. Les règles sont différentes du domino. Super jeu!

C'était une soirée réussie. Paisible, calme et pleine de bonheur. Tous sont repartis avec un chocolat, même mon oncle diabétique pour qui nous avons trouvé du bon chocolat noir sans sucre. Miam!
Repost 0
7 mars 2008 5 07 /03 /mars /2008 19:44
Ceci est une recette de famille. Simple et délicieuse, elle peut facilement servir une armée. Et quand les côtes-levées sont en spécial, on es profite! Celles de chez Costco sont vraiment belles avec beaucoup de viande. Pour ceux qui sont abonnés. Sinon, demandez à votre boucher.
La viande cuit dans une sauce tomate constituée de tomates, de sauce tomate et de jus de tomate.
Nous les servons avec des macaronis longs. Leur trou au milieu emprisonne la sauce. Mais vous pouvez utiliser vos pâtes préférées. 
Cette recette donne environ 15 portions. Ça se congèle tellement bien et c'est encore meilleur (si possible!!) réchauffé. Si votre congélo est déjà plein, vous pouvez couper les portions. En ce qui concerne les côtes-levées, vous en prennez beaucoup ou moins selon si vous aimez ça beaucoup ou moins!

Miss Diane, dis-moi si c'est la même recette que ta mère!

Macaroni aux spare ribs

Spare ribs coupés en rangées de 3
3 gros oignons, hachés
1 tête d’ail, déshabillée, dégermée et hachée
3 grosses cannes de tomates en dés
2 grosses cannes de sauce tomate
1 canne de jus de tomate
3 feuilles de laurier
sel et poivre
2 boîtes de macaronis longs

Faire dorer les morceaux de côtes-levées dans un corps gras (huile, beurre ou mélange des deux)
Réserver
Faire ramollir l’oignon et l’ail dans le gras de la viande
Remettre les côtes dans la casserole et couvrir des tomates, de la sauce et du jus d'au moins 3 pouces
Saler et poivrer au goût, ajouter le laurier
Mijoter quelques heures(ne pas bouillir) jusqu’à ce que la viande soit très tendre et se défasse facilement d’après les os
Mettre au frigo pour quelques heures et enlever le gras qui a figé à la surface
Réchauffer la sauce
Faire cuire des macaronis long à moitié
Égoutter et terminer la cuisson des macaronis dans la sauce

C'est toujours bon. De la bonne cuisine d'hiver. Alors allez vous chercher des côtes-levées avant la tempête de demain et préparez-vous un bon festin. La tempête peut faire rage, ça ne nous dérange pas quand on est en famille et heureux, au chaud à l'intérieur.

Repost 0
22 février 2008 5 22 /02 /février /2008 17:32
Quoi faire avec les restes du roastbeef? C'est la permière question qui me vient à l'esprit avant de considérer en cuire un. Des fois, c'est assez pour m'enlever mon envie de roastbeef.  Mais la dernière fois, j'ai osé quand même et horreur! désarroi! Il était trop cuit! Beurk......
Je me suis rappelée être allée manger, adolescente, chez des amis canadiens anglais et y avoir mangé ce qui aurait pu ressembler à notre pâté chinois, mais différent (aussi exotique pour moi que les murs de papier peint fleuri du plancher au plafond!). J'ai appris que c'était en fait du Shepherd's Pie (tourte de berger) et que les ingrédients changeaient au gré des humeurs. Pas comme notre steak-blé d'inde-patates!
J'ai donc tenté l'expérience du Shepherd's Pie vide-frigo avec des restes de roastbeef.

P1010074.JPG

Shepherd's Pie version vide-frigo

4 carottes
½ rutabaga
1 oignon
Un peu de beurre et d'huile
200 ml de fond de veau
cerfeuil
roastbeef cuit, en petits cubes
6 patates
sel et poivre
petits pois congelés
maïs en crème (ou maïs en grain passé au mixer)

Mettre les patates à cuire à la vapeur, entières si possible
Hacher les oignons petit. Faire ramollir dans le mélanger beurre/huile.
Ajouter les carottes et rutabaga en petits cubes, faire revenir et arroser de fond de veau
Faire cuire jusqu'à tendreté
Ajouter le cerfeuil, sel et poivre
Ajouter les cubes de roastbeef
Piler les patates avec du lait et du beurre, saler et poivrer
Dans un plat profond allant au four, mettre en permier le mélange de viande, ajouter une couche de petits pois, une couche de maïs et terminer avec les patates pilées
Mettre au four à 375°F (190°C) pendant 30 minutes, pour que tout soit chaud à l'intérieur et que les jus aient eu le temps de se mélanger


Repost 0
12 février 2008 2 12 /02 /février /2008 21:17
Oui, je dois le faire. Cela me brûle les lèvres et je dois, par honnêteté par rapport à vous et moi-même, le dire.
Ce n'est pas facile. Qui sait quelle sera votre réaction? La honte m'attend peut-être au tournant.
Mais la réalité étant toujours la plus forte, voici la mienne.
J'ai 28 ans..............et c'est mon premier riz au lait!!!!!!!!!!!!!!!!!
Bin quoi? vous vous attendiez à quoi au juste?
Ah, non, hein! Le privé c'est le privé. Je suis ici pour parler de bouffe et c'est ce que je fais.

Eh oui, c'est vrai. Ce superbe riz au lait est le premier de mon existence.
Au Québec, on appelle ça du pouding au riz. Et ça n'a rien à voir avec le mien. Peut-être que ça vient du fait que les gens souvent cuisent le riz dans de l'eau et l'incorporent ensuite à du lait, mettent de la saveur artificielle de vanille et trop de sucre. On en trouve dans tous les restaurants de village, les delicatessen et les bineries. Certains meilleurs que d'autres, presque toujours à la cannelle et des fois relevés de raisins secs. Le mien est crémeux, tendre sans être mou, divin quoi! Clin d'oeil additionnel à la tradition, j'ai fait le mien à la napolitaine. Non, pas de parmesan ou de câpres, aucun besoin de s'énerver le ponpon. La crème glacée napolitaine, symbole de mon enfance, vient en trois couleurs: blanc, rose et brun, soit vanille, fraise et chocolat, les trois en couches séparées dans le même bloc de crème glacée. Les parents despotes infligeaient les trois couleurs en même temps à leurs enfants qui, aujourd'hui, se vengent à coups de "on vous mettra chez les vieux". Les autres, heureux spécimens, se donnaient la peine de ne servir que le chocolat ou la fraise ou la vanille selon les goûts de chacun. Mes parents font partie de ceux-là.......je choisissais toujours le chocolat et ils ne finiront pas chez les vieux.

P1010062.JPG

Riz au lait napolitaine

2 tasses de riz rond (style Arborio ou riz à risotto)
4 tasses de lait
2 tasses de lait
encore plus de lait
1 pincée de sel
1 tasse de sucre
½ gousse de vanille grattée
Pour le blanc: c'est tout
Pour le rose: de la compote de cerise ou autre fruit rouge
Pour le brun: poudre de cacao (Valhrona pour moi, hum hum...) et zeste d'orange

Rincer le riz dans un chinois ou un tamis. Dans une casserole (celle qui colle le moins), mettre le riz et ajouter 4 tasses de lait et le sel. Mijoter à feu doux en remuant souvent. Quand il ne reste qu'un peu de lait et que le riz n'est pas encore cuit, ajouter le lait qui reste, une tasse à la fois, après l'avoir fait préalablement chauffer au micro-onde. Vers la fin de la cuisson, ajouter le sucre et les grains de vanille grattés. Bien mélanger et terminer la cuisson. Le riz doit être tendre mais pas complètement mou. Essayez de ne pas gratter le fond s'il colle. Retirer du feu.
Transférer dans 3 plats différents.
Pour le blanc: ajouter du lait jusqu'à consistance onctueuse
Pour le rose: ajouter la compote et bien mélanger
Pour le brun: ajouter 1 c à table de poudre de cacao et le zeste d'une orange, un peu de Grand-Marnier peut-être?
Goûter et rectifier le sucre au besoin
Je serais tentée d'essayer avec de la fleur de sel et une bonne huile d'olive, ou encore un balsamique vieux et liquoreux.........(non, non Tarzile, je t'assure, je ne pensais pas à toi du tout!)

Servir dans 3 petits ramequins et faire attention aux goûts de vos enfants si vous ne voulez pas terminer chez les vieux!
Repost 0
6 janvier 2008 7 06 /01 /janvier /2008 23:30


En fouillant dans ma filière à photos, j'ai trouvé celle-ci. C'est une sculpture inspirée du roman de Michel Tremblay: "Les belle-soeurs" (corrigez-moi si c'est faux). J'aime trouver des petits bijoux comme celui-là, en farfouillant sur mon ordi. Belle-maman est l'auteur de cette photo, ainsi que de plusieurs dans ma filière. Elle se promène beaucoup quand elle vient à Montréal et immortalise tout sur son passage (attention à vous si vous vous retrouvez sur son chemin!).

IMG_1871

Repost 0
26 novembre 2007 1 26 /11 /novembre /2007 23:13


Les québécois sont de bons mangeurs de jambon. Le mien, je le cuis moi-même. J'achète un jambon dans la fesse avec l'os. Il est déjà fumé. Je le fais bouillir jusqu'à ce qu'il se défasse en morceaux tout seul, soit environ 3 à 4 heures. Dans une grande casserole avec de la bière, de l'eau, des carottes, du céleri, de l'oignon, du laurier, du poivre et du clou de girofle.
Quand il est cuit, on le mange, bien sûr. De préférence en famille ou gros groupe. Un jambon, c'est convivial.
Mais le bouillon, je le garde. Et je fais de la soupe avec. De la bonne soupe aux pois qui fait oublier la neige, le vent et les trottoirs glacés.
Pour 1 sac de pois, soit 2 lb, je crois, il vous faudra 12 tasses de bouillon. Mais si vous n'en avez pas tant, vous pouvez ajouter de l'eau et un cube de bouillon de légumes. Ou remplacer par bu bouillon de poulet, mais c'est moins bon. Tant qu'à utiliser des cubes, je préfère aux légumes.
Je préfère aussi utiliser les pois qu'il faut faire tremper. Ils sont plus digestes, à mon avis. J'en trouve des bio au Marché des Saveurs du marché Jean-Talon. Je les rince sous l'eau froide puis les couvre d'eau dans un grand bol à mélanger et laisse tremper toute la nuit. Le lendemain je jette l'eau de trempage. Vous pouvez garder du jambon pour émietter dans la soupe.

P1000501

Soupe au pois au jus de jambon

1 sac de pois jaunes à soupe
12 tasses de bouillon de jambon
6 carottes en petits dés
2 feuilles de laurier

Diviser le bouillon en 2 casseroles de 6 tasses chaque
Amener à ébullition et ajouter les pois, les carottes et le laurier
Mijoter à feu doux en faisant attention que ça ne colle pas au fond (beurk, ça pu!!!!)
Au fur et à mesure que ça cuit, les pois ramollissent et se défont dans le bouillon
Ajouter de l'eau s'il en manque, il ne faut pas que ce soit trop épais
C'est cuit quand les pois ne sont plus croquants

La soupe épaissit en refroidissant. Je rajoute toujours un peu d'eau avant de la réchauffer ou avant de la congeler.
Elle se congèle très bien.

P1000502

Repost 0
20 octobre 2007 6 20 /10 /octobre /2007 23:08


La fin de semaine dernière, nous avons vu des chevreuils. La voisine de notre ami Gord les nourrit derrière chez elle et nous sommes passés par la maison pour aller partager cet instant avec eux.
Il y avait 3 femelles, dont deux avec petits: deux mâles et deux femelles.
La dame avait installé une saline et leur donnait des pommes, des carottes et du mais.

Les deux petits mâles ont des petites bosses prometteuses sur la tête. Cliquez pour voir!

P1000447

P1000449

P1000458

P1000497

Mais bon, nous n'avons pas fait que ça. Nous nous sommes aussi promenés. Un petit tour, rituel, à l'hôtel Sacacomie. Des fois on prend un verre, des fois un café, des fois juste des photos. Comme samedi.

P1000387

P1000392

P1000377

Et un petit bonus parce que vous êtes vraiment tous gentils!

P1000400

Repost 0
17 octobre 2007 3 17 /10 /octobre /2007 23:09


Il y a un endroit où je retourne toujours avec le même plaisir, même après plus d'une centaine de visites et 10 mois d'habitation. C'est St-Alexis-des-Monts en Mauricie.
Je pourrais vous raconter mille et une choses, mais je vais me contenter de laisser parler les photos à ma place.
Nous y avons passé la fin de semaine dernière, dans un chalet appartenant à la Chaumière des Tourelles. Notre ami Gord, la principale raison de nos visite, était au poste. Le chalet fait est en carré québécois, une méthode similaire au bois rond mais...carré! Il y avait une cheminée, 3 chambre, une cuisine "équipée" et avec électros en inox......c'est à se questionner sur la définition de rustique du propriétaire....

IMG_1779

Notre deuxième destination préférée, après la salle-à-manger de notre ami Gord, c'est le Magasin Général Avec Le Temps.

P1000418

Une PET (très petite entreprise) où tout se fait sur place et très portée équitable. Du pain maison, la soupe de la grand-mère, des desserts, de la crème glacée à l'érable, tout est fait maison.  On peut aussi choisir de quoi accommoder la faim dans un menu aux saveurs locales mettant en vedette la truite fumée/marinée, des sandwiches, paninis et croques divers. Et dans des armoires et étagères, faites par le propriétaire qui est aussi ébéniste, une panoplie de trésors.

P1000428
Du café équitable, du chocolat équitable, des épices, des huiles, des vinaigres, des sirops.

P1000437

Des savons, des bijoux, des tissus orientaux ou locaux, des bonbons, de la vaisselle.

P1000427

P1000435

P1000441

De la musique de Putumayo, une compagnie qui fait la promotion d'artistes locaux à travers le monde.

P1000439

On trouve cet endroit merveilleux à l'entrée du village, sur la gauche, après l'épicerie. Si vous passez pas là, arrêtez-vous, ça vaut la peine!

Repost 0

Je Suis

  • : Chez Renardgourmande
  • Chez Renardgourmande
  • : J'aime la cuisine rassembleuse, ludique et gourmande. La mienne est à mon image: hétéroclite, généreuse et fantasque.
  • Contact

Mon blog se nourrit....

Chercher...

Texte Libre