Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 décembre 2007 1 03 /12 /décembre /2007 23:20


Comme vous le constatez, je n'ai pas posté de recette récente depuis quelque temps.  Depuis déjà un mois, depuis l'accident du Ramou, on mange des trucs impossibles à des heures impossibles. Pas de photos, des fois pas inspirant du tout! Alors je perds l'habitude de photographier mon assiette.
En plus, je me suis fait enlever une dent de sagesse jeudi, alors je vous épargne la liste de mangé-mou qui est passée dans mon assiette.
Ce soir, pourtant, le repas vide-frigo était délicieux. (Il faut bien que je vide avant les vacances, histoire de ne pas faire d'expériences bio-chimiques dans le frigo.)
Des pâtes aux artichauts et pesto. J'adore ce mélange, que j'ai goûté dans un restaurant, soit le Noche y Dia, sur Beaubien. Que ce soit garni de poulet grillé, de cubes de rôti de porc à l'ail, de saumon grillé, c'est excellent.
Mais bon, pas de photo. Désolée.
Mais je vous donne la recette quand même, du moins mon interprétation du délice.

Pâtes aux artichauts et au pesto
pour 4 personnes

1 conserve de fonds d'artichauts ou coeurs d'artichauts
2 grosses cuillères à soupe de pesto
1 oignon haché menu
viande déjà cuite
un peu de beurre
pâtes
une lampée de crème épaisse (35% à cuisson, par exemple)

Dans une grande poêle à hauts rebords, faire fondre les oignons dans le beurre
Ajouter les artichauts rincés, égouttés et coupés en dés
Ajouter le pesto
Puis la viande
Cuire les pâtes dans de l'eau bouillante salée
Ajouter les pâtes à la poêle d'artichauts et arroser de crème

Si vous souhaitez faire cuire votre viande vous-même (ce que préfère au réchauffé), la faire griller dans du beurre avant d'ajouter les oignons et le reste.

Repost 0
26 novembre 2007 1 26 /11 /novembre /2007 23:13


Les québécois sont de bons mangeurs de jambon. Le mien, je le cuis moi-même. J'achète un jambon dans la fesse avec l'os. Il est déjà fumé. Je le fais bouillir jusqu'à ce qu'il se défasse en morceaux tout seul, soit environ 3 à 4 heures. Dans une grande casserole avec de la bière, de l'eau, des carottes, du céleri, de l'oignon, du laurier, du poivre et du clou de girofle.
Quand il est cuit, on le mange, bien sûr. De préférence en famille ou gros groupe. Un jambon, c'est convivial.
Mais le bouillon, je le garde. Et je fais de la soupe avec. De la bonne soupe aux pois qui fait oublier la neige, le vent et les trottoirs glacés.
Pour 1 sac de pois, soit 2 lb, je crois, il vous faudra 12 tasses de bouillon. Mais si vous n'en avez pas tant, vous pouvez ajouter de l'eau et un cube de bouillon de légumes. Ou remplacer par bu bouillon de poulet, mais c'est moins bon. Tant qu'à utiliser des cubes, je préfère aux légumes.
Je préfère aussi utiliser les pois qu'il faut faire tremper. Ils sont plus digestes, à mon avis. J'en trouve des bio au Marché des Saveurs du marché Jean-Talon. Je les rince sous l'eau froide puis les couvre d'eau dans un grand bol à mélanger et laisse tremper toute la nuit. Le lendemain je jette l'eau de trempage. Vous pouvez garder du jambon pour émietter dans la soupe.

P1000501

Soupe au pois au jus de jambon

1 sac de pois jaunes à soupe
12 tasses de bouillon de jambon
6 carottes en petits dés
2 feuilles de laurier

Diviser le bouillon en 2 casseroles de 6 tasses chaque
Amener à ébullition et ajouter les pois, les carottes et le laurier
Mijoter à feu doux en faisant attention que ça ne colle pas au fond (beurk, ça pu!!!!)
Au fur et à mesure que ça cuit, les pois ramollissent et se défont dans le bouillon
Ajouter de l'eau s'il en manque, il ne faut pas que ce soit trop épais
C'est cuit quand les pois ne sont plus croquants

La soupe épaissit en refroidissant. Je rajoute toujours un peu d'eau avant de la réchauffer ou avant de la congeler.
Elle se congèle très bien.

P1000502

Repost 0
13 novembre 2007 2 13 /11 /novembre /2007 23:13


Je suis abonnée au magazine Martha Stewart Living depuis plus d'un an. Après avoir passé plusieurs mois à les acheter, puis les attendre impatiemment dans les magasins. Maintenant, il m'est livré à la maison, par la poste, avant la sortie en kiosque. Je ne pourrais plus m'en passer. Je les lis de A à Z une première fois, puis une deuxième, puis une troisième, tout en changeant de mois plusieurs fois par semaine. Quand l'hiver s'éternise et que j'ai besoin de soleil, de fleurs, de chaleur, je m'assois avec le numéro du mois de mai et je rêve. Les Fêtes, Halloween, la Thanksgiving, Pâques, les fleurs, les légumes, les beaux gâteaux, les soirées en famille, les jardins, les repas de semaine comme de réception, l'entretien de la maison jusqu'à la planification du ménage de printemps. Tout y est.
Bon, je me calme et partage avec vous cette recette trouvée sur son site internet.
J'aime le thé et particulièrement le thé earl grey. J'en ai ramené de l'Allemagne, en feuille et assez corsé. Il est parfait pour cette recette. Mais vous pouvez aussi utiliser des poches de thé ou votre earl grey en feuille préféré. Je vous met le lien vers la recette en anglais, mais je vous la traduis quand même ici.

P1000590

Sablés au thé Earl Grey

2 t de farine tout-usage
2 c à soupe de thé earl grey, moulu fin (dans un robot ou au mortier, environ 8 poches de thé)
½ c thé de sel
2 bâtonnets de beurre, soit 1 tasse, soit 225g
½ t de sucre à glacer (sucre glace)
1 c soupe de zeste d'orange râpé fin

Mélanger ensemble la farine, le sel et le thé dans un petit bol, réserver.
Mélanger ensemble le beurre, le sucre et le zeste dans un plus grand bol et battre jusqu'à léger et aéré, soit 3 minutes.
Réduire la vitesse du batteur et ajouter lentement la farine jusqu'à juste mélanger.
Séparer la pâte en deux et transférer sur une feuille de papier parchemin. Rouler en rouleaux de 1¼po (3cm).
Enrouler le rouleau de papier dans un rouleau de papier absorbant.
Congeler pour 1 heure.
Préchauffer le four à 350°F (180°C).
Retirer les rouleaux et trancher en rondelles de ¼ de pouce (6mm) et espacer de 1 pouce sur une plaque à biscuit recouverte de papier parchemin ou d'une feuille de silicone.
Cuire sur la grille du haut de 13 à 15 minutes ou jusqu'à ce que les bords se colorent.
Refroidir sur une grille.

Servir avec du thé Earl Grey!

Repost 0
Renardgourmande - dans Dessert
commenter cet article
12 novembre 2007 1 12 /11 /novembre /2007 23:14
Non, non je ne suis pas encore dans le Sud, les pieds dans le sable, les yeux dans les vagues, le bout du nez rouge. Mais plutôt dans ma cuisine, en pleine folie de biscuits.
Connaissez-vous cette folie, ce vertige qui sévit à l'approche du temps des Fêtes? Chez moi, c'est comme si tous les contenants crient famine: on veut des biscuits! on veut des biscuits! Ça prend souvent l'ampleur d'une manif parisienne devant laquelle j'abdique à l'image des politiciens mous ou opportunistes.
C'est ce qui explique ma rage de biscuits d'hier. J'avais un nouveau moule à sablé acheté la semaine dernière. Un moule en fonte foncée avec des décalques qui font de jolis dessins en relief sur les sablés.
En plus, une recette qui avait captivé mon attention.
Des sablés au thé earl grey. De la seule et unique Martha Stewart. À voir dans un prochain article.

La seule étape indispensable est d'avoir une brique de beurre à la température de la pièce.
En route!

P1000591

Sablés classiques

¾ t (180 ml) de beurre à la température de la pièce
½ t (125 ml) de sucre en poudre (attention les européennes, cela signifie sucre glace)
½ c thé de vanille
1½ t (375 ml) de farine

Préchauffer le four à 325°F (165°C)

Battre le beurre en crème légère.
Incorporer le sucre en poudre et la vanille.
Ajouter enfin la farine.
Pétrir la pâte sur une planche sans farine jusqu'à ce qu'elle ait une texture uniforme.
Graisser le moule (moi, je ne l'ai pas fait, les biscuits étaient assez gras).
Bien presser la pâte dans le moule pour qu'elle arrive sous le détail de la corde, si vous avez un moule à sablés.
Sinon, dans une plaque à biscuits avec rebord ou un moule en pyrex carré (dans ce dernier cas, abaisser la température du four de 25° ).
Percer la surface avec une fourchette.
Mettre au four pendant 30 à 35 minutes ou jusqu'à ce que la pâte roussisse.
Laisser refroidir sur une grille dans le moule pendant 10 minutes.
Démouler à l'aide d'un couteau (en plastique si votre moule a une surface antiadhésive) et retourner sur une planche à découper.
Tailler en portions pendant que la pâte est encore chaude.
Laisser refroidir complètement sur une grille.

P1000594

Si vous les conservez dans un contenant non hermétique, attendre qu'ils soient complètement refroidis et tapisser le fond de votre plat de papier parchemin ou ciré. Si vous trouvez que vos biscuits ramollissent malgré votre plat hermétique, tapissez-le de papier aussi.

Repost 0
Renardgourmande - dans Dessert
commenter cet article
7 novembre 2007 3 07 /11 /novembre /2007 23:15

Je suis plutôt absente de la blogosphère ces temps-ci et de mon blog aussi. C'est que le Ramou s'est foulée les DEUX chevilles en même temps lors de son tournoi de volleyball, samedi. Alors entre mettre la glace 15 minutes par heure, l'enlever, refaire les bandages, défaire les bandages et avancer le tricot que je viens de commencer (j'ai enfin appris!), mes journées passent vite.
Alors je vous embrasse toutes et tous. Je reviens le plus tôt possible. Mais pour l'instant, je joue à l'infirmière!

 

Repost 0
2 novembre 2007 5 02 /11 /novembre /2007 23:16


Et zou! un autre titre à la Estèbe....c'est bon pour le moral.

Il y a de ces recettes tellement liées à notre histoire qu'elles nous inspirent des confidences. Mais pourquoi donc malgache? Parce que mon Ramou est moitié malgache. De mère française et de père malgache, elle est un amalgame exquis de français, d'africain et d'asiatique. Ma belle-mère a glané, ici et là, des recettes de sa belle-famille malgache, dont ce poulet coco. Si  cette version Oink-Oink est faite avec du porc, c'est parce que j'aime ça et que ça change du poulet, viande utilisée dans la recette traditionnelle.
À chaque fois que j'en fais, c'est toujours aussi bon. À servir avec du riz et des haricots beurre, si vous aimez ça.

P1000567

Cochon Coco

2 poitrines de poulet parées et coupées en languettes ou
500g de tranches de porc, idéalement de filet ou faux filet
1 belle botte de coriandre fraîche hâchée
1 gros pouce de gingembre frais râpé
3 gousses d'ail écrasées
sauce soy(j)a pour couvrir
150 ml de lait de coco ou crème de coco pour une sauce plus épaisse

Simple. Mélanger dans un bol la coriandre, le gingembre, l'ail et le poulet. Ajouter la sauce soya pour couvrir sans que les morceaux flottent. Si votre sauce est très salée, en mettre moins et remuer plus souvent pendant la marinade.
Mettre à mariner au frigo minimum 2 heures.
Cuire la viande sans le jus de la sauce (sinon trop salé) jusqu'à ce que cuit. Ajouter le lait de coco et faire frémir énergiquement. Servir sur du riz.
Est meilleur le lendemain, pour ceux que le goût du poulet réchauffé ne dérange pas (ce n'est pas mon cas).

La version au porc est excellente. Il est même possible que je le préfère au poulet dans cette recette, étant moins coriace après une cuisson courte et intense.

J'ai dégusté pour l'occasion une bière St-Ambroise à la citrouille, de la Brasserie McAuslan. Mélange heureux!
Quel délice...

Mahasoava!  (à votre santé!)

P1000561

Repost 0
22 octobre 2007 1 22 /10 /octobre /2007 23:07


La saison des courges bat son plein et j'exulte. Leur chair est tellement versatile et d'une courge à l'autre elle est sucrée, acidulée, intense ou discrète. Mon frigo déborde de potages, mon congélateur de purée et de cubes.
J'aime aussi décorer ma citrouille pour l'Halloween ou les utiliser comme récipient. Ça fait un effet boeuf!
Tarzile a adapté une recette de  Martha Stewart à la sauce québécoise. À la place du poulet de cornouailles, une farce de pâté au poulet. Cuite dans une petite citrouille recouverte de pâte feuilletée ou à tarte. Un délice. Un régal pour les yeux. De la bonne humeur et du "comfort food" à table.

P1000518

La prochaine fois, je ferai cuire mes citrouilles à moitié avant de les farcir. Parce qu'elles ne sont pas cuites au complet même après 1 heure.

Je vous donne ma recette de farce à pâté au poulet. À défaut de citrouille, vous pouvez en farcir une pâte à tarte et la recouvrir d'une autre. Fendre sur le dessus et enfourner à 375°F (190°C) sur la grille du bas pendant 30 minutes ou jusqu'à ce que cuite. Pour le "how-to" de la version citrouille, je vous laisser la consulter sur le site de Tarzile.

Farce à pâté au poulet

1 poulet BBQ ou un poulet déjà cuit en cubes
8 carottes
4 branches de céleri
2 oignons moyen
2 tasses de petits pois surgelés
un douzaines d'asperges surgelées
Bouillon de poulet ou de légumes

Couper les carottes, céleris et oignons en petits dés. Faire fondre à la poêle. Ajouter les asperges et les petits pois. Mouiller de bouillon et faire mijoter jusqu'à tendreté. Épaissir à la fécule de maïs: ajouter 1 c à table d'eau froide à 1 c. à table de fécule dans un verre. Bien mélanger pour faire fondre la fécule. Verser ce mélange dans la poêle et bien brasser pour éviter que la fécule fasse des mottons ou grumeaux.) Ajouter le poulet en dés. Assaisonnez de vos épices favorites.

Vous avez fait cuire votre citrouille à l'avance ou avez essayé de la cuire farcir crue.  Vous allez sur le site de Tarzile pour découvrir la suite des événements. Je vous souhaite bonne chance.  Dans tous les cas, c'est délicieux.

P1000519

Repost 0
21 octobre 2007 7 21 /10 /octobre /2007 23:08


Connaissez-vous des gens qui ont la créativité  généreuse? Qui s'allume à tout moment, qui s'ébroue à toute heure du jour? Ils écrivent, peignent, dessinent créent quand bon leur semble, à la seule lumière de leur génie créateur qui s'exprime.
Moi, je ne peux pas.  Il me faut un but, une inspiration précise. Elle doit venir de l'extérieur, de préférence d'une personne que je connais. Ça fonctionne comme ça pour les bijoux. Il me faut le faire spécialement pour quelqu'un, ayant en tête sa personnalité, son style, ses préférences. Il devient alors difficile de le vendre ou le garder pour l'exposer. Il ne m'appartient déjà plus, à la seconde où je le commence. C'est pourquoi ce hobby est pour moi une façon de gâter ceux que j'aime, plus qu'un salaire d'appoint.
Mais je m'amuse. Je travaille fort. Je me creuse les méninges. J'essaye. Je crée. Et c'est libérateur.
Je n'ai pas pris en photo tout ce que j'ai fait. Ils sont partis trop vite.
Mais je peux vous présenter le petit dernier qui s'intitule:

Cadeau de Noël de belle-maman

P1000534
En voici le détail...
P1000527
et les boucles d'oreilles.....
P1000528
J'aime l'association violet, rouge/ambré et marron, la translucidité des perles de verre et la présence imposante du pendentif en pierre scintillante.

J'en ai fait un autre aussi hier, mais puisqu'il est destiné à quelqu'un qui rôde sur ce blog de temps à autres, je ne voudrais pas gâter la surprise...alors vous devrez patienter.

Repost 0
20 octobre 2007 6 20 /10 /octobre /2007 23:08


La fin de semaine dernière, nous avons vu des chevreuils. La voisine de notre ami Gord les nourrit derrière chez elle et nous sommes passés par la maison pour aller partager cet instant avec eux.
Il y avait 3 femelles, dont deux avec petits: deux mâles et deux femelles.
La dame avait installé une saline et leur donnait des pommes, des carottes et du mais.

Les deux petits mâles ont des petites bosses prometteuses sur la tête. Cliquez pour voir!

P1000447

P1000449

P1000458

P1000497

Mais bon, nous n'avons pas fait que ça. Nous nous sommes aussi promenés. Un petit tour, rituel, à l'hôtel Sacacomie. Des fois on prend un verre, des fois un café, des fois juste des photos. Comme samedi.

P1000387

P1000392

P1000377

Et un petit bonus parce que vous êtes vraiment tous gentils!

P1000400

Repost 0
17 octobre 2007 3 17 /10 /octobre /2007 23:09


Il y a un endroit où je retourne toujours avec le même plaisir, même après plus d'une centaine de visites et 10 mois d'habitation. C'est St-Alexis-des-Monts en Mauricie.
Je pourrais vous raconter mille et une choses, mais je vais me contenter de laisser parler les photos à ma place.
Nous y avons passé la fin de semaine dernière, dans un chalet appartenant à la Chaumière des Tourelles. Notre ami Gord, la principale raison de nos visite, était au poste. Le chalet fait est en carré québécois, une méthode similaire au bois rond mais...carré! Il y avait une cheminée, 3 chambre, une cuisine "équipée" et avec électros en inox......c'est à se questionner sur la définition de rustique du propriétaire....

IMG_1779

Notre deuxième destination préférée, après la salle-à-manger de notre ami Gord, c'est le Magasin Général Avec Le Temps.

P1000418

Une PET (très petite entreprise) où tout se fait sur place et très portée équitable. Du pain maison, la soupe de la grand-mère, des desserts, de la crème glacée à l'érable, tout est fait maison.  On peut aussi choisir de quoi accommoder la faim dans un menu aux saveurs locales mettant en vedette la truite fumée/marinée, des sandwiches, paninis et croques divers. Et dans des armoires et étagères, faites par le propriétaire qui est aussi ébéniste, une panoplie de trésors.

P1000428
Du café équitable, du chocolat équitable, des épices, des huiles, des vinaigres, des sirops.

P1000437

Des savons, des bijoux, des tissus orientaux ou locaux, des bonbons, de la vaisselle.

P1000427

P1000435

P1000441

De la musique de Putumayo, une compagnie qui fait la promotion d'artistes locaux à travers le monde.

P1000439

On trouve cet endroit merveilleux à l'entrée du village, sur la gauche, après l'épicerie. Si vous passez pas là, arrêtez-vous, ça vaut la peine!

Repost 0

Je Suis

  • : Chez Renardgourmande
  • Chez Renardgourmande
  • : J'aime la cuisine rassembleuse, ludique et gourmande. La mienne est à mon image: hétéroclite, généreuse et fantasque.
  • Contact

Mon blog se nourrit....

Chercher...

Texte Libre