Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mars 2008 1 10 /03 /mars /2008 20:10
Nous caressions l'idée et l'espoir d'un jour posséder une machine. Je dis nous, mais en fait c'est moi. Je voulais une machine à espresso. Une vraie. Du bon café. Du vrai. Avec un super créma dessus. Du vrai.
Mon oncle en a une qu'il adore. Alors qu'elle était en solde la fin de semaine dernière, nous avions décidé de nous en procurer une. Au cours de mes recherches sur internet à propos de la machine convoitée, je tombe sur un site (malheureusement en anglais seulement).
www.coffeegeek.com.

Un bijou d'informations, tant sur les différentes machine que sur le monde du café, les récentes découvertes et technologies et un système de pointage des diverses machines avec témoignages d'utilisateurs heureux ou pas. Sur ce site, j'ai aussi trouvé un guide à l'usage du "magasineux de machine". Nous avons appris plusieurs choses.

Premièrement, le moulin est autant sinon plus important que la machine elle-même. Comme le dit l'auteur du guide:"I've often said that I can make a better shot of espresso with a $200 espresso machine and a $400 grinder than I can with a $2,000 espresso machine and no grinder (or a blade grinder)..." En français: "j'ai souvent dit que je peut faire un meilleur espresso avec une machine à 200$ et un moulin à 400$ qu'avec une machine à 2000$ et aucun moulin ou un moulin à lames." Ce qui signifie que si notre budget pour une machine se limite à 600$, on considère diviser le montant à parts égales entre la machine et le moulin.

Deuxièment, il y a autant de bonnes machines qu'il y a de catégories de buveurs. Il faut savoir ce que l'on veut d'un café et la quantité d'interaction que nous souhaitons avoir avec la machine. Les machines vont de manuelles (munies d'un levier, l'utilisateur doit en décider la pression, la température, le temps d'écoulement de l'eau, tout...) en passant par semi-automatiques ou automatiques (l'utilisateur peut jouer avec la mouture, la quantité de café et le temps d'écoulement de l'eau ou pas dans le cas d'une automatique. Tout le reste se fait automatiquement) à super-automatiques (on met notre tasse sous le bec, on pousse sur le bouton et le café coule dans la tasse. Le marc de café utilisé est envoyé dans un réservoir que l'on vide. Très pratique pour le bureau, par exemple ou les consommateurs "douillets" ou pressés).

Troisièmement, l'entretien détermine la durée de vie d'une machine plus que la marque elle-même. Utiliser de l'eau déminéralisée évite à avoir à décalcifier notre machine à tous les mois et épargne la pompe. Il faut aussi, aux trois mois, nettoyer les outils et la machine. Une machine peut durer entre 10 et 20 ans, tout dépendant de la marque, mais surtout de l'utilisateur et de son sérieux.

P1010092.JPG
À la lecture du guide, nous avons décidé de la magasiner au lieu d'acheter une machine spécifique juste parce qu'elle était en spécial. Fort heureusement. Dans le 3e magasin que nous avons visité, nous avons eu du super service. Située sur St-Laurent, la boutique Espresso Mali a tout pour plaire. Un service hors-pair, des employés instruits qui répondent aux questions autrement que par monosyllables. Ils ne privilégient pas une machine plutôt qu'une autre mais vous guident selon votre profil, vos attentes et vos habitudes. Les buveurs d'espresso du matin, qui le font en se maquillant ou enfilant leur bobette, ne seront pas satisfaient d'une excellente machine qui prend 15 minutes à chauffer! Et les aficionados de capuccino veulent de la mousse facile à faire. Ils offrent aussi beaucoup d'information sur les différentes qualités de café et comment les reconnaître. La boutique vend aussi des accessoires reliés au café ou au petit-déjeuner. Des tasses de toutes sortes, de toutes les couleurs et les styles. En plus, les machines sont branchées et dès que vous vous êtez décidés sur la machine que vous voulez, la conseillère vous montre comment s'en servir (parfait pour les visuels comme moi!) et vous sert un café en même temps!
P1010093.JPG
La machine qui a capturé notre coeur fut la Baby Gaggia, de Gaggia. Rouge, bien sûr! Un look rétro, un poids intéressant et un régulateur de quantité d'eau. Elle fait un excellent café à chaque fois. Pas besoin d'attendre en avant et de vérifier le café qui coule afin de pouvoir l'arrêter à temps! Je suis tellement lunatique, le café aurait souffert de mon inattention! Son réservoir s'emplit par en haut ou en le retirant vers l'avant (pour ceux qui ont des armoires basses). Assorti, le moulin rouge (héhéhéNuova Simonelli de Simonelli fonctionne à merveille. La demoiselle de la boutique nous les a calibrés et programmés. Le moulin donne la bonne mouture et la bonne quantité de café à chaque fois. Je n'aurai donc pas à faire des essais pendant des mois comme certains témoignages racontent, pour arriver à la bonne association de mouture et de quantité pour ma machine. Merci Émilie! Nous avons même reçu 1kg de café d'importation et le doseur à lait en inox en prime. Nous retournerons là-bas et recommandons cette boutique à tous!

À votre santé!

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Tarzile 19/03/2008 00:06

Un bon café, c'est inestimable. 

Je Suis

  • : Chez Renardgourmande
  • Chez Renardgourmande
  • : J'aime la cuisine rassembleuse, ludique et gourmande. La mienne est à mon image: hétéroclite, généreuse et fantasque.
  • Contact

Mon blog se nourrit....

Chercher...

Texte Libre